تسجيل دخول
Guide touristique
 Le pays et ses habitants  Informations pratiques
 Villes antiques  Petit guide linguistique
   
   

 

 

  Le pays et ses habitants

Géographie

Bien qu’elle possède un petit bout de côte au golf d’Aqaba, la Jordanie est un pays intérieur; sa location centrale au Proche-Orient lui rend une importance stratégique  assez grande. Ainsi elle ouvre la porte à l’Europe, à l’Afrique et à l’Asie en même temps.

La Jordanie est située au bord sud-est de la Mediterranée et au nord-est de la péninsule arabe. Elle se répand sur environ 90.000 km² et son clima et sémisec.

Le territoire d’ étât est identique à celui de l’ancienne Transjordanie, le pays au-delà du Jourdain. Cela veut dire que la Jordanie est aà peu près aussi grande que l’Autriche et à moitié si grande que la RFA. La longueur maximale mésure 450 km, la largeur entre 150 et 380 km. Les frontières politiques ne s’orientent pour la plupart pas aux données topographiques ; ainsi la frontière à l’Israel a été fixée en 1949 et retracée ensuite par la guerre de six jours. A travers le contrat de paix avec Israel en 1994 la Jordanie a recuperée une étroite partie du Wadi Araba. La frontière à l’Arabie Séoudite a été fixée lors du contrat Hadda en 1925, mais en 1965 elle a été modifiée en accord mutuel, dont le resultat le plus important consistait en l’alongement de la zone cotière au golf d’Aqaba. La frontière à la Syrie a son tour était fixée de la part des occupants anglais et francais après la première guerre mondiale.
 

Paysages

La Jordanie est divisée de l’ouest à l’est en trois zones géographiques: la vallée du Jourdain, la montagne et le désert. Chacune de ces zones contient ses propres charactéristiques.

a.Désert

Plus de quatre cinquiemes du pays consitent de désert (avant tout de pierres et de Lava, moins souvent de sable) ou de steppe déserteuse. Ces lieux font partie du Grand Désert de la Syrie ou bien du désert de l’Arabie du nord. Il n’y pleut qu’en hiver et alors très peu. Uniquement sur les collines et les petits monts il y a de la végétation clairsemée. Le chemin de fer Hedschas forme aujourd’hui plus ou moins la frontière entre la montagne et les zones secs infinies du désert. Il y a deux grandes vallées au désert jordanien : al-Azraq au nord et al-Jafr au sud. Chacune des vallées est quatre fois plus grande que la mer morte d’aujourd’hui. Autrefois, les conditions de vie étaient beaucoup mieux qu’à nos jours. Cela est démontré par un grand nombre de trouvailles venant du temps entre 125000 et 10000 avant Jésu Christ. Même en 7000 avant Jesu Christ, cette région possédait une végétation plus riche qu’aujourd’hui. Et à l’ époque des Omayyades on cultivait la terre des déserts de nos jours.

b.La montagne

Vers l’ouest, le désert s’ouvre sur un plateau qui est structuré par des bas fleuves ou des Wadis  (vallées secs) entre lesquels se situent quelques régions prospères. Ces hautes régions se trouvent environ en 900m d’hauteur et sont dépassées de monts qui s’élevent jusqu’à 1854 m d’hauteur. A l’ouest, ce plateau tombe brusquement sur la grande dépression de terrain.

c. La vallée du Jourdain

La vallée du Jourdain mésure 104 km du lac Tiberias à la mer morte. Le Ghor (nom arabe) se situe au-dessous de la mer et fait partie d’une grande baisse qui est formée par la fossée du Jourdain, la mer morte et le Wadi Araba. Elle est ample de 8 – 20 km, large de 104 km et présente avec ses 413 m sous niveau de la mer la fossée la plus basse du monde. Cette fossée prend naissance au nord de la Syrie, s’alarge dans la région Beka’a au Liban, continue dans la Mer rouge et atteint même l’Afrique de l’est. Le Ghor est la partie dans laquelle le Jourdain change son lit des fois et en même temps celle qui est la plus prospère dans la Jordanie entière. Au bord du Ghor il n’y a que de collines pauvres et crevassées.
 

Klima

La Jordanie est située entre la Mediterranée et le désert. Plus qu’on s’éloigne de la mer, plus elle perd d’influence sur le clima. En général, on distingue une periode de pluie qui dure du mois de novembre jusqu’en avril, et une periode d’été sans pluie du tout. Il n’y a pas d’inter-saison. Seulement la montagne de l’ouest du plateau jordanien est relativement souvent affectée par la pluie (environ 700 millimètres par an). La ville d’Aqaba cependant n’est pas du tout touchée par l’hiver.
 

Températures:

Les températures génerales les plus hautes montent pendant l’été à 32ºC dans le plateau, au sud et dans la vallée du Jordain à 35- 38ºC. En hiver cependant il dominent sur le plateau des températures de 12- 15ºC. Au desert du sud, il se trouvent les temperatures de minimum qui atteignent des fois les 1-4ºC et il se peut même qu’il y a de la neige là-bas. Dans la vallée du Jourdain les températures ne tombent que très rarement sous les 8- 10º et mésurent normalement 21ºC.
 

Fauna

Les chats sauvages, loups, sangliers et bouquetins sont devenus très rares. Les ânes sauvages, anitilopes et ours ont été éliminés depuis le début de notre siècle. Jusqu’au moyen-âge il y avait, en Jordanie, également des lions, gépards et des léopards. On trouve toujours des hyènes, chakaux et martes.

La vipère Horti et la vipère de Palestine sont gravement vénéneuses ainsi que la veuve noire, une araignée en forme d’une boule, et des divers scorpions. Notamment lorsqu’on visite Petra, mais également dans les autres cités en ruines on doit faire attention en levant des pierres ou en s’asseyant sur terre.
 

Population

A nos jours, la Jordanie est peuplée de 4.8 Million d’habitants avec un agrandissement annuel de 3.4%. En 1963 ce n’étaient que 750000 habitants, la Westbank inclue qui est à ce moment occupée par Israel. Il n’y a que 1.8 Million de personnes par km² comme la plupart de la population se concentre sur les régions de l’ouest et du nord-ouest. Au total, il n’y a plus beaucoup de nomades. La Jordanie est un pays arabe don’t les minorités  (moins de 1%) sont des Arméniens, des Tscherkesses, des Saudiens et des Kurdes. Le nombre des Palestiniens arabes fait environ 44% de la population totale.

 

Religion

Environ 93% de la population sont des musulmans Sunnites. Seulement 3% sont des Shiites.Les chrétiens, 4% en total, se répandent sur les églises arméniens, melchites, katholiques et grecs orthodox, mais il y a également quelques membres de l’église protestante.

Informations pratiques

Monnaie:
Le Dinar Jordanien consiste de 1000 Fils ou 100 Piastres. Il existent des billets de 50, 20, 10, 5, 1, ½ JD. Les coins sont: ½, 1, 2 ½, 5 et 10 Piastres ainsi que ¼, ½, et 1 Dinar.

On peut changer son argent aux des banques ou aux bureaux de change. Les horaires des banques sont les suivantes: 8:30 à 15:00 heures.

Un Euro vaut 0.90 JD (septembre 2003) Les cartes de credit comme Visa, Mastercard et Amejrican Express sont acceptées presque partout.

 

Horaires:
Le vendredi et le samedi, les offices, les banques et les services sont fermés, les autres jours on ouvre à 8 heures et ferme à 15 heures. Les magasins ouvrent à 9 heures et ferment à 19 heures, y compris une pause de midi entre 13 et 15 heures.

 

Jours fériés:
1.   Janvier
: Jour de l’an
30. Janvier: Anniversaire du roi Abdullah II
1.   Mai: Jour du travail
25. Mai: Fête de l’indépendance
10. Juin: Jour de la Renaissance arabe
14. Novembre: Anniversaire du roi Hussein
25. et 26. Décembre, les chrétiens fêtent Noël

 

Electricité:
L’électricité en Jordanie fournit 220V / 50 Hz de courant alternatif

 

Pour-boires:
En Jordanie il est conseillé de donner un pour-boire de 10 –15% du total de l’addition.
 

Appel de secours:
Police: 192
Sécourisme: 199

 

Visa:
Pour l’entrée à la Jordanie on doit posséder un passeport valable pour encore 6 mois au moins et un Visa qu’on obtient ou à l’embassade jordanienne ou bien à l’entrée à l’aéroport. 
 

Photos:
Il est généralement permis de prendre des photos partout sans aucune permission spéciale sauf aux aréas du militaire.

Villes antiques

Amman

L’Amman de nos jours a été fondé en 1878 seulement, lorsque le gouvernement osman établissait des Tscherkesses dans cette région. Amman a été faite capitale de l’Emirat Transjordanie lors d’une conférence sous le Prince Abdallah. Depuis 1946, le nom de ce pays est Royaume Hashemitien de la Jordanie. Dès lors, cette petite ville assez pauvre se transformait en métropole de presque deux millions d’habitants.

Le lieux cependant a été habité déjà à l’âge de pierre, l’âge de bronze et l’âge de fer, ce qui a pu être démontré grâce à des trouvailles nombreuses. Au cours des sciècles la ville était habitée par plusieurs peuples antiques dont les Nabatées et le peuple de David ce que prouvent des parties significantes de la bible. La véritable apogée de la ville commençait après son intégration dans la Provincia Arabia sous l’empéreur Trajan. Les ruines gigantesques de la Zitadelle, le Forum et le Théâtre – le bâtiment le mieux conservé de l’antiquité toujours en utilisation - déscendent de cette époque même. Aux alentours de la Zitadelle il se trouve le Qasr, une partie du palais des Omayyades. Lorsqu’on déplaçait la résidence de Dimasq à Bagdad en 750, la descente de la ville commençait et aboutit à sa morosité totale au Moyen-âge.

  

Jerash (Gerasa)

Le Jerash moderne est édifié au-dessus de la partie-est de l’ancien Gerasa, ainsi qu’il y a beaucoup de vieux quartiers sous les maisons d’aujourd’hui. Les parties exhumées et restaurées de la ville antique avec ses temples, ses rues entourées de colonnes et ses

édifices publiques donnent l’exemple le plus évident d’une ville romaine en Jordanie.

Mais sa habitation commençait bien plus avant, c’est-à-dire aux anciens âges. Elle faisait partie de la Dekapolis ce qui lui assurait un essor énorme qui finissait seulement quand l’empire romain eclipsait en total.


Pella

A l’écart des fleuves touristiques, quelques colonnes abandonées dans un paysage pauvre signalent l’ancien charme de cette ville. Elle est habitée depuis l400 avant Jésus Christ et était alors peuplée de 5000 habitants environ. Elle a été conquéri par Alexandre le Grand et possédait tous les attributs d’une ville grèque : des temples, un gymnasium et une agora. Pella a été nommée ville biscopale grâce à sa population chrétienne qui s’y était enfuie en 66 après Jésus Christ. Elle est ornée dès lors de nombreuses églises. En 635 un changement important au plan politique mondial s’effectuait devant la ville de Pella lorsque des troupes musulmans vainquaient une grande armée byzantique. A cause de graves tremblements de terre cette belle ville devenait en 747 après Jésus Christ entièrement inhabitable.

  

Umm Qais (Gadara)

Le paysage autour de Gadara est très impressionnant avec la montagne de Golan au nord, occupée à ce moment par Israel, et le Yarmuk qui coule plus bas et offre des sources chaudes. Lorsqu’on regarde en direction du lac Tiberias on aperçoit plus loin le mont Tabor, où Jésus a été éclairé. Au sud, le Wadi el Arab bien crevassé se dresse vers le Jourdain. Umm Qais en tant que membre de la Dekapolis jouait un rôle important à l’époque helléniste lorsqu’elle était un centre de culture gréque qui a engendrée plusieures philosophes et poètes fameux.

 

Les Chateaux du désert

Après la mort du prophète Mohammed, les musulmans quittaient leur patrie pour propager leur foi dans le monde. Leurs guides étaient les Kalifs (adjoints) de Mohammed: Abu Bakr, Omar, Othman et le beau-fils du prophète Ali. Sous le règne des Omayyades, le centre de pouvoir était transféré de Mekka et Medina à Dimasq, et la Syrie entière devenait pendant un sciècle entier le centre d’un royaume qui s’étendait de l’Atlantique jusqu’à l’Indus. Les Omayyades ornaient l’Orient avec des bâtiments splendides: la mosquée des Omayyades à Dimasq, le Dom du Rocher à Jérusalem, le palais luxurieux du Kalif Hischam près de Jericho… Le libertinage et la tolérance des Omayyades donnaient naissance aux premières formes autonomes de l’art islamique. L’héritage des nomades continuait cependant à habiter les âmes des Kalifs et de leurs familles. Ainsi, les chateaux du desert représentèrent pour leur plupart des maisons pour la vie des princes et des Kalifs qui consolaient à travers eux leur mal de pays dans la solitude des steppes déserteuses. Comme ils ne voulaient tout naturellement pas abandonner le luxe et le confort des villes, ces bâtiments possédaient tous des bains, des cours avec des bassins, des jardains avec de petits lacs et des parcs sauvages.

 

Qasr al-Hallabat

Le Castelle romain et plus tard chateau des Omayyades Qasr al-Hallabat est à 65 km d’Amman et existe depuis l’empéreur Marc Aurel. Il etait transformé par les Omayyades en chateau au huitième sciècle après Jésus Christ.

 

Qasr al-Azraq

Ce chateau a été édifié au milieu d’une oase par les mains des Nabatées et utilisé en tant que lieu de répos pour les caravanes. Après avoir été restauré par les Omayyades, il devenait le domicile de Lawrence d’Arabie avant sa conquête de Dimasq en hiver 1917-1918.


Madaba

La première fois que le nom de Madaba est prononcé c’est dans la bible en Mose 21,30.

Çette ville a été disputée entre plusieurs anciens peuples et devenait un centre culturel important à l’époque byzantine. En 1887 on y decouvrit la fameuse carte mosaique qui représente le monde arabe de ce temps, c’est à dire de l’Egypte au Sud jusqu’au côte phénicien au Nord. Son exactitude est étonnante ainsi que sa présentation de Jérusalem en perspecitive d’oiseau au milieu du mosaique. Cela signifie que cette carte est un credo chrétien pour lequel Jérusalem est le centre sacré du monde. On a pu démontrer que le mosaique date de 542 après Jésus Christ.

 

Le Mont Nebo

Comme l’indique la bible (MoseV 34,1), Mose a monté ce mont afin que Dieu puisse lui montrer la terre sacrée. De ses 710 mètres d’hauteur on peut voir jusqu’à la mer morte. Lorsqu’il fait beau on aperçoit même Jérusalem au loin. Dès lors, on y vénère Mose à travers une chartreuse qui a été édifiée en 349 après Jésus Christ. Il nous en restent de cette époque des mosaiques impressionnants.

 

Machairos

Machairos est situé sur une colline de 700 mètres d’hauteur. Elle devenait une forteresse entre 103 et 76 avant Jésus Christ. Puis elle a été renovée par Héorde qui l’ ornait de trois tours, un palais et de salles de bain luxurieuses. A cause de son marriage condammné – notamment de la part de Jean-Baptiste - il a été enfermé à Machairos pendant quelque temps. Sa fille Salomé demandait ensuite à l’occasion d’une fête de maison la tête de Jean-Baptiste. Après de nombreuses batailles entre les Juifs et les Romains elle a été détruite entièrement par les Romains.

 

Petra

Chronologie du royaume nabatéen et de Petra

Au cours du sixième sciècle avant Jésus Christ, des tribes nabatéens venaient à Edom et fondaient un empire qui s’étendait d’Aqaba jusqu’à la côte de la Méditerranée.

Entre 103 et 76 avant Jésus Christ, l’un de leurs chefs de souche, Haretat, se courronait et élargissait son royaume jusqu’à Dimasq et l’Arabie Séoudite. La paix avec les Romains, entreprise en 63 avant Jésus Christ, leur assurait un essort inconnu qui était menacé pourtant peu après par leur voisin Hérode, le roi juif. Le comble du succès des Nabatéens se passait sous le règne du roi Aretas IV (9 avant – 40 après Jésus Christ). Pendant cette époque les bâtiments les plus importants de Petra ont été construits. Grâce au commerce avec les Romains, les Nabatéens construisaient des systèmes d’irrigation qui rendaient le désert en jardin fleurissant. Peu après la mort du dernier roi, nommé Soter (70-106 après Jésus Christ), l’empéreur Trajan conquérit sans résistance aucune le royaume et en faisait une province peu à peu christianisée. Après des tonnères graves, Petra était presque complètement detruite et on l’oubliait avec le temps.
 

Les tombes de roche
Les maisons et palais sont d’un matérial peu résistant et seulement les tombes, taillées des rochers, ont survécu sans blessures graves; Petra, etait-ce alors une ville des morts? Il y a quatre types de tombes: les tombes en bloc sont isolées et leur fassade vide est ornée de demi-colonnes. Les tombes de roche possèdent un caveau qui est frappé dans le rocher. Les fassades sont alors ornées en toute opulence du stil alexandrin. La tombe Khazne Firaun (trésor du Pharao) était une tombe royale. En marge de la ville, ils se trouvent finalement les tombes d’escalier et d’étain.

  

LA BETHANIE

Inauguration du site baptismal de Jésus
Le site baptismal de Jésus de Nazareth se situe environ 1500 mètres à l’est du Jourdain au Coeur de la région de Béthanie, au nord-est de la Mer Morte sur terre jordanienne et était exhumé sous la guidance d’un comité royal par un groupe international d’archéologues. Leur but était de le rendre accessible pour des visiteurs et des pèlerins du monde entier. On est alors en train de construir des nouveaux routes d’accès ainsi qu’un centre culturel avec un marché traditionel pour les visiteurs. En plus il y aura une chapelle et un lieu de commémoration  pour Jean-Baptiste. Un system de conduite d’eau permettra de toucher le liquide précieux que Jean-Baptiste a utilisé pour ses cérémonies de baptême. L’atmosphère spirituelle, l’équilibre écologique et l’intégrité archéologique du lieu doivent cependant être preserves.

La Béthanie antique s’appelle dans la bible Bethabara des fois. Sous ce même nom on la trouve aussi sur la carte mosaique à Madaba. Il ne faut cependant pas le confondre avec le village Béthanie près de Jérusalem! On atteint le site baptismal aisémment en une demi-heure venant d’Amman.

 

AQABA 

Le monde unique sous-eau à la Mer Rouge attire des plongeurs du monde entier. Il s’y trouve dans un eau merveilleusement clair un récif coralline d’une beauté inégale. On y observe une multiplicité de couleurs se changeants à chaque moment et une riche faune et flore de mer. Avec plus de cent genres divers de corailles, des espèces de poisson, d’anémoenes et d’animaux d’écaille incomptables et des 20 à 30º agréables, Aqaba est un véritable paradis des plongeurs. Il n’y a pas d’autre lieu dans ce monde où les corailles poussent plus vite qu’ici. Depuis quelque temps on y trouve un nouvel high-light tout extraordinaire: la plongée en épave! Cet épave artificiel est situé 12 mètres sous la mer et est facilement accessible pour tout le monde. Des écoles de plongée offrent des cours et des immersions guidés pour les débutants aussi bien que pour les professionnels. On peut loger à Aqaba en toutes catégories de prix.

 Petit guide linguistique

 

 

Petit guide linguistique

La langue officielle de la Jordanie est l’arabe. La plupart des Jordaniens parle également l’anglais, mais avec la connaissance des petites phrases suivantes vous allez avoir la bienvenue partout!

 

Bon Jour: Mar-haba / assalaam alaikum
Joyeux matin: Sabach al-kher
Bienvenue: Ahlan wa sahlan
S’il vous plaît: Min fadlik (f), Min fadlak (m)
Merci: Shukran
Oui: Na’am
Non: La
L’eau: Ma’a
Café: Qahwa
Thé: Shay
Un: Wahad
Deux:Tenayn
Trois: Talatah
Quatre: Arba’a
Cinq: Khamsa
Six: Sita
Sept: Saba’a
Huit: Tamanya
Neuf: Tisa’a
Dix: Ahara